Egalité femmes-hommes : L'entreprise doit construire des outils adaptés à sa situation

Julie Béot-Rabiot
Actuel-RH, janvier 2019

La loi Avenir professionnel du 5 septembre 2018 améliore la prévention du sexisme en entreprise. D'abord par l'instauration d'indicateurs permettant de mesurer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes, ensuite en renforçant les obligations de l'employeur en matière de lutte contre le harcèlement moral et les agissements sexistes. La loi prévoit ainsi notamment la désignation de "référents sexisme", interlocuteurs de prédilection des salariés confrontés à ce type d'agissements. Ces nouvelles mesures ont été mises en oeuvre par un décret du 8 janvier 2019, qui prévoit leur encadrement en pratique. Julie Béot-Rabiot, avocate associée du cabinet Fromont ​Briens, accompagne les entreprises dans la mise en application de cette réforme.

(...)

Pour en savoir plus, nous contacter